CHAISE Chaise pliante

Numéro d’inventaire
GMT-2427-003
Auteurs
JACOB-DESMALTER
Année de conception
1817
Style
Empire
Types
Chaise, Chaise, Siège
Types
Bois
Dimensions (L × l × h) mètres
0.410 × 0.870 × 0.400
Description
Chaise pliante faisant partie d'un ensemble de dix.
Cette chaise en hêtre présente un dossier à grille. Les pieds se croisent en X et sont renforcés
en partie basse par deux traverses. L'assise est en toile de lin doublée en maroquin vert et clouées aux cadres en bois par des clous tapissiers argentés.

Historique :
En 1817, dans l’inventaire du magasin des meubles confectionnés du Garde-meuble, « 22 chaises de voyage en bois avec dossier à grille [et] siège en peau verte » furent répertoriées.
Aucun numéro ou marque relevés ne permet d’établir un parallèle entre cet ensemble et les chaises GMT 2427 mais la description est très ressemblante.
Une partie de ce lot réapparu en septembre 1834 quand douze chaises pliantes en hêtre, dossier à grille, couvertes en basane verte furent prêtées pour le service de Louis-Philippe à Fontainebleau.
Le 5 juillet 1847 pour la fête donnée par le duc de Montpensier au pavillon des Minimes dans le bois de Vincennes, trente-six chaises pliantes couvertes en basane verte portant le numéro 1993 furent mobilisées.
Entre le 1er et le 28 aout 1847, trente chaises pliantes portant le numéro 1993 furent prêtées au
duc de Montpensier pour le déplacement qu’il effectua dans la ville de Bapaume129.
Sous le Second Empire, un ensemble de trente-six chaises pliantes couvertes en basane verte fut mis au service de l’empereur sur le camp de Boulogne. Le numéro attribué aux objets dans le registre n’a pas été relevé mais la probabilité qu’il s’agisse de chaises GMT 2427 est forte.
Dans l’inventaire du magasin des fêtes du Garde-meuble de 1855, « douze chaises ployantes dossiers à grille » furent regroupées sous le numéro 1942 aux côtés de « vingt-quatre chaises ployantes dossiers à planche », ce qui correspond bien aux trente-six chaises envoyés à Boulogne en 1854. L’ensemble dépendait du Service général des objets de campement.
Le 30 octobre 1862, ces trente-six chaises furent envoyées à Compiègne avec le service des
chasses.
En novembre 1863, les chaises 1942 étaient toujours affectées au service des chasses. Vingt
exemplaires dont cette chaise-ci furent envoyés aux Tuileries d’où ils revinrent le 21 décembre.
Bibliographie
Beaugrand-Fortunel (Justin), l'Esprit et la Main, Paris, 2015, p.138
Beaugrand-Fortunel (Justin), le Mobilier escamotable des souverains et chefs d'Etat, EPHE, thèse inédite, 2021, p. 85-87.